samedi 18 septembre 2010

Circuit de dix jours au Rajasthan, en Inde - Part 2

Découvrez le début de ce voyage en lisant la première partie de ce billet, cliquez ici.

Jour 3 - Khuri

Réveil matinal comme à notre habitude, aujourd'hui beaucoup de route nous attend puisque nous allons à Khuri, près de Jaisalmer pour y passer une nuit dans le désert. Nous l'avions déjà fait en Tunisie et c'est une expérience qui m'avait laissée sans voix. Me rouler dans les dunes de sable à volonté (quitte à terminer panée à cause de la crème solaire), dormir au milieu de nulle part, avec du sable seulement à perte de vue, arrêter de parler pour être dans le silence le plus total, quelle magie !!

Après plus de six heures de route nous dépassons Jaisalmer pour aller vers Khuri. Nous arrivons au milieu de nulle part, dans un petit village de maisons en terre et en paille. Rejoints par une quinzaine d'autres touristes, nous partons à dos de dromadaires vers les dunes pour y admirer le coucher de soleil.




En chemin, des enfants viennent jouer avec nous. Nous leur faisons faire l'avion et tous se pressent pour nous approcher, nous demandant à tour de rôle s'il y a un bébé dans nos ventres. Nous croisons évidemment des vaches et des chiens mais aussi des chèvres, des antilopes et des paons dont les cris sont vraiment amusants.




Après plus de trois heures de balade et le dos un peu cassé, nous voici au sommet des dunes. Le paysage n'a rien à voir avec celui du Sahara. Les dunes sont très jolies mais peu étendues. Autour s'étirent des plaines désertiques parsemées de roches, de buissons et d’arbrisseaux.



Nous nous posons et échangeons avec les autres français tandis que le soleil décline et que les locaux, qui n'ont pas perdu le nord, viennent depuis leur village nous vendre des bières fraiches. Finalement, des nuages nous empêcheront de voir disparaître complètement le soleil à l'horizon. Nous repartons en dromadaire mais empruntons cette fois-ci un chemin plus direct, qui nous ramènera à bon port en moins d'une heure. No comment...




A notre arrivée, un repas local nous est servi tandis qu'un groupe de musiciens et une danseuse égaient la soirée. Nous avons déjà bu à peu près trois litres d'eau chacun et malgré la brise qui nous rafraichit, notre descente ne faiblit pas.

Après deux heures de folklore local, le groupe se divise : certains restent dormir dans les petites huttes, le plus grand nombre choisit la nuit à la belle étoile, dans les dunes. Nous repartons en calèches-dromadaires et installons notre campement sur les dunes.

L'expérience est vraiment agréable. Les étoiles sont magnifiques et cela faisait bien longtemps que nous n'avions eu l'occasion de dormir en pleine nature, qui plus est dans un cadre aussi magnifique.



Le vent souffle et nous rafraichit. Il se transformera un peu plus tard en véritable tempête de sable. Heureusement, nos couvertures nous protègent et nous nous endormons heureux de pouvoir vivre tout cela.



Réveil en plein désert à 7:00, féerique... Je prends encore quelques photos et nous voilà repartis à bord de nos calèches dromadaires direction le village où nous retrouvons ceux qui y ont dormi. Il n'est même pas 8:00 et déjà le soleil tape. Un petit-déjeuner de groupe où nous échangeons nos bonnes adresses et chacun reprend sa voiture direction Jaisalmer, surnommée la Golden City car tous les bâtiments sont construits dans une pierre ocre qui se fond parfaitement dans les paysages désertiques environnants.

Jaisalmer, la ville dorée, porte bien son nom
(au loin, la citadelle sur les hauteurs de la ville)

Nous nous posons à l'hôtel Bharat Villa. Nous en avions repéré un autre mais notre chauffeur n'aurait pu y dormir donc nous le laissons nous indiquer un hôtel où il pourra loger gratuitement car nous ne voulons pas lui faire dépenser de l'argent inutilement. Il a comme beaucoup un roof top restaurant qui est très agréable.

La terrasse de l'hôtel

Vue depuis le restaurant sur le toit de l'hôtel

La lenteur du service nous laisse largement le temps de l'admirer

Finalement nous partons directement visiter la citadelle de Jaisalmer qui est perché sur les hauteurs de la ville. Au programme : magnifiques temples zen et hindou et vue incroyable sur la ville en contrebas. Dommage qu'il fasse si chaud, nous sommes tous moites et dégoulinants, plus la chaleur nous fatigue, c'est un peu rude.

La citadelle, sur les hauteurs de la ville

La ville en contrebas

Vue d'en haut

A l'intérieur, les vaches sont partout

Vraiment partout

Les temples vus de dehors


Et de dedans


Des statues partout


Et en guest stars, des chauves-souris au-dessus de nos têtes


Nous visitons aussi la très luxueuse Patwah-Ki-Haveli dans la ville basse puis décidons unanimement d'aller faire notre sieste quotidienne avant de continuer les visites.

La façade de l'une des plus jolies havelis


L'intérieur très raffiné (et un poil chargé...)


Une salle intérieure pour recevoir les invités

Après un petit repos de deux heures quand même, nous émergeons pour aller voir le Gadi Sagar Tank, réservoir d'eau entouré de jolis édifices.



Nous enchainons par la visite de deux temples Jains :
- Lodruva : un minuscule temple célèbre pour le cobra royal qui loge dans ses fondations. Les fidèles se prosternent devant l'entrée de son trou et quand je demande au guide qui l'a déjà vu à quoi il ressemble, il me répond : "like Harry Potter"

L'entrée du temple

Les fidèles venus prier, à l'intérieur

Et bien sûr, le trou du cobra :)

- Amar Sagar : paisible temple logé dans un décor désertique, l'atmosphère qui s'en dégage est d'ailleurs très sereine, enfin ça c'était jusqu'à ce que la tempête de sable se lève.


Les couleurs sont magnifiques sous le soleil





A la sortie du temple...

Je me suis prise d'affection pour ce petit chien si mignon

Je l'aurais bien ramené en France pour le nourrir un peu !!

Adorable, non ?

Nous terminons par les cénotaphes de Bada Bagh. La lumière du crépuscule rend cet endroit assez mystique et nous en prenons plein les yeux, quoique fortement anéantis par la chaleur. Un local nous scotche et en discutant avec lui, nous apprenons qu’il cherche une étrangère pour se marier :)





Le soir, nous retrouvons des compagnons de voyage français et allons diner au "refreshing point", un restaurant végétarien dans le fort. C'est ultra convivial de se retrouver quelques heures entre compatriotes alors que nous sommes si loin de chez nous et que tout est si différent ici. Le lendemain, chacun reprendra sa route dans une direction différente.

Le soleil se couche sur la citadelle





Sur le chemin nous essuyons des pluies assez violentes, mousson oblige, et constatons avec surprise que l'absence de réseau d'évacuation conduit à de rapides inondations.




Les routes deviennent des mini lacs et les indiens s'entassent dans les boutiques en attendant que la pluie cesse. Mon meilleur souvenir restera de voir les vaches en file indienne scotchées aux façades des bâtiments pour s'abriter sous leurs devantures. Malheureusement, on n'a pas eu le temps de prendre de photos :(

A Jodhpur nous passerons le plus clair de notre temps à visiter la magnifique forteresse de Mehrangarh, juchée sur les hauteurs de la ville. Pour 300 Rs nous faisons la visite avec un audioguide français et admirons depuis les remparts la "ville bleue" qui porte si bien son nom.

L'impressionnante forteresse vue d'en bas

Et son entrée, tout aussi imposante

D'en haut, la vue sur les monuments alentours

Et sur la ville bleue, en contrebas

Qui porte elle aussi bien son nom

Quelques détails du fort, vu de l'intérieur des remparts






Pour voyager à dos d'éléphant

Un berceau


Au retour, alors que la mousson reprend ses droits, nous ne nous laissons pas démonter et visitons le temple de marbre Jaswant Thada en jouant sous la pluie comme des enfants, sous le regard perplexe des chiens du quartier.


Enfin, nous terminons la journée par une balade au Sardar Bazar, autour de Clock Tower, en se frayant un passage entre les différents étales, les vaches, les rickshaws (tuk tuks indiens), les scooters et les locaux, épique !


Nous dînons au Mc Do par curiosité : Mc Donald sans viande de bœuf ça donne quoi ? Des sandwiches au poulet prémâché et des frites trop salées, beurk !!

Nous rentrons à notre bel hôtel Heritage Kuchaman Haveli, que je vous recommande fortement ! Super joli, vraiment !



Bon, et comme ce billet est déjà bien long, je vous donne rendez-vous bientôt pour la troisième partie de mes aventures indiennes :)

A bientôt !

12 commentaires:

Gabrielle a dit…

tes photos sont sublimes !

waouh ça donne envie de s'y rendre !!!

Boudeuse99 a dit…

Heu ...
Que dire sans tomber dans la redondance ?
C'est magique ! On y est ! On veut y être !
Tu repars quand et où ?

Copine Débile a dit…

Je suis contente qu'ils vous plaisent car ces articles m'ont donné un mal fou :)
il faut que je me depeche de terminer le periple en inde car je pars en australie le 22 octobre prochain. Mais cette fois, j'essaierai de vous faire un debrief au jour le jour sinon ce sera ingerable apres coup...
Bonne journee !!!

Rainette a dit…

et bien, ça donne envie (sauf le mc do!!) les temples, les villes, le desert à la belle étoile, pffff, magique!
merci pour ce récit magnifique et les quelques bribes que tu m'as permis de partager à travers le swap!!!

Hélène de l'Ile Maurice a dit…

Une grande voyageuse alors? J'adore ca, découvrir pour moi est essentiel. Je rêve de visiter le Rajasthan. Un jour peut être...
Bonne journée.

princessedina a dit…

Haaan que des pays de rêve (enfin ceux que je rèverais de visiter moi aussi! Si c'est aussi beau j'ai hate de voir tout sur l'Australie!
Encore...Euh c'est ton métier voyageuse?!

sylviam a dit…

c'est superbe parfois on se croirait en afrique sauf les vaches, et oui en inde il manque de femmes alors ils en cherchent par tous les moyens c'est un vrai fléau , les images sont superbes et donnent envie d'y aller

bisous

Anonyme a dit…

je viens de faire le Rajhastan et Gwallior, Orccha, Kajuraho et Bénares ( Varanasi ) avec BAL: une perle et donc une partie de la réussite de notre merveilleux voyage d'un mois.

Copine Débile a dit…

Ha génial !! Avez-vous trouvé ses coordonnées via mon blog ou par hasard ?
Ce mec est génial, comme vous dites, la réussite de notre voyage lui doit aussi beaucoup :)

Anonyme a dit…

Bravo pour ton voyage, bon récit, belle expérience, merci . Pour la traduction à l'espagnol...c'est un peu incohérant...mais avec un peu de volonté on arrive à comprendre.
As-tu le mail de Bal, je suis à Montréal et je pars pour l'Inde du nord avec mon compagnon le 15 octobre. Merci bien
Odeida

Copine Débile a dit…

Ha mince pour la traduction, elle est effectuée via Google Traduction..... :(

Donne-moi ton adresse email et je t'envoie les coordonnées de Bal (je ne veux pas les mettre sur le site pour ne pas qu'il soit trop spammé...)

A bientôt !

Copine Débile a dit…

PS : tu peux laisser ton adresse email dans la section "contact" tout en haut de la page !

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut-être