mardi 14 septembre 2010

Les meilleures méthodes pour arrêter enfin de fumer

Comme je vous l'annonçais dans mon billet sur la dépression-post-retour-de-vacances, j'ai officiellement arrêté de fumer cet été.

Comme ça fait environ la cinquième fois que j'arrête de fumer, je commence à maîtriser pas mal le sujet : "Copine ès Arrêt du Tabac" on m'appelle maintenant !

Et pourtant, on peut pas dire que j'étais la moitié d'une fumeuse. A base d'un paquet par jour et plus quand je sortais le soir. Pas bien........

Mais c'est terminé et j'en suis ravie ! Et comme en plus je suis sympa et que j'aimerais bien que tout le monde arrête de fumer aussi, je vous donne mes meilleures méthodes!


Parce que pour tous les fumeurs du monde, c'est un peu toujours la même rengaine. On sait bien que c'est mal : c'est mauvais pour la santé, ça coute ultra cher, ça rend dépendant, on sent tout le temps le tabac froid, sans parler de notre haleine de vieux cendrier... En terme de sexytude on a fait mieux, vous en conviendrez.

Malgré tout, pas évident d'arrêter. Non seulement c'est super dur mais en plus, on a un milliard de chances de replonger. Avec tout ça, où trouver la motivation, je vous le demande ?

Mais estimons-nous heureux ! A notre époque, une foultitude de petits grigris peuvent nous aider. D'ailleurs, je vais être honnête, sans leur aide, je ne sais pas si j'aurais réussi.

Reprenons depuis le début.


La consultation en centre anti-tabac

Difficulté : haute
Efficacité immédiate : bonne
Efficacité sur le long terme : basse car on regarde toujours la cigarette avec envie donc on finit souvent par craquer.

Je vous raconte :
Ma première tentative, c'est émouvant :)

Motivées pour en finir, je m'étais rendue avec une amie dans un centre de consultation anti-tabac. Là, nous avons chacune droit à une consultation avec un médecin qui s'assure que nous avons vraiment envie d'arrêter, nous motive un peu et nous convenons de revenir le voir.

Et puis bam, nous ressortons non fumeuses. Dur dur, on ne s'attendait pas à un arrêt aussi brutal mais on s'accroche. Petit à petit, nous abondonnons nos habitudes de fumeuses : la clope du matin, la clope d'après le repas, la clope de la pause, la clope en soirée, etc.

Mais, alors que nous nous félicitons d'y arriver finalement, la confiance nous gagne. Nous sommes désintoxiquées et nous nous sentons tellement libérées que nous pensons pouvoir en reprendre une, au nom de toutes les fois où on a tenu bon. Et là.... Ben c'est le drame ! Car la première entraine la suivante, c'est inévitable, et on finit par reprendre, ce qui n'a pas manqué.

Evidemment, nous ne sommes jamais retourné au centre anti-tabac... Ceci étant, c'était il y a bien longtemps, peut-être qu'aujourd'hui, j'accrocherais mieux avec leurs méthodes ?


La méthode simple pour en finir avec la cigarette, d'Allen Carr (mon héros !)

Difficulté : moyenne
Efficacité immédiate : très bonne
Efficacité sur le long terme : très bonne car on change véritablement notre point de vue sur l'addiction

Je vous raconte :
The best method ever, à coupler éventuellement avec une autre dont je parlerai plus loin mais définitivement la seule qui ait vraiment changé mon regard sur le tabac et rendu mes nombreux arrêts possibles et durables. Vous l'aurez compris, j'en suis fan !

C'est un livre de poche, 150 pages environ. Il coûte deux sous (grosso modo le prix d'un paquet de cigarettes), et comme je dis toujours : ça ne coûte rien d'essayer. Au mieux, vous terminez la lecture non-fumeur, au pire, vous fumez toujours et vous avez perdu quelques euros, le jeu en vaut la chandelle !

Ne comptez pas sur moi pour vous en faire un résumé, allez l'acheter et lisez-le, rien en pourra remplacer la lecture de ce bouquin. Mais sachez quand même que si la lecture peut s'avérer rébarbative, elle est néanmoins efficace. Alors faites un effort et lisez ces 150 pages, vous vous le devez bien. Cela vous donnera véritablement un nouveau regard sur votre addiction. La preuve ? Moi !

Avant : je pensais qu'arrêter de fumer était horriblement dur et que toute ma vie je souffrirais.

Après : j'ai compris qu'arrêter de fumer n'était pas si terrible et que le plus longtemps j'arrêtais, le moins ça me manquait et j'avais envie de reprendre. Parce qu'une bonne partie de l'addiction se situe dans notre tête. Mais tout ça, le bouquin vous l'expliquera mieux que moi.

Vous pouvez le commander ici.



Et il y a aussi des centres de consultation Allen Carr qui fonctionnent sur le même modèle.


Et pour les plus flemmards d'entre vous, il y a enfin le jeu Nintendo DS "Mon coach personnel - J'arrête de fumer avec la méthode Allen Carr", que vous pouvez acheter ici (c'est pas bien cher mais je ne sais pas ce que ça vaut).





Le Champix

Difficulté : basse, on arrête sans aucun souci
Efficacité immédiate : très bonne, c'est super facile
Efficacité sur le long terme : ça dépend de vous, il ne tient qu'à vous de ne pas replonger

Je vous raconte :
C'est un médicament que m'avait conseillé mon médecin en me vantant ses mérites : on arrête de fumer sans difficulté et sans se venger sur la nourriture, ce dernier point m'ayant hautement convaincue de lui donner sa chance.

Il y a deux phases : on commence avec des mini doses puis on augmente progressivement. une fois la dose de croisière atteinte, on arrête de fumer, je l'avoue sans aucune difficulté. En effet, le Champix dégoute de la cigarette. Mais vraiment. Vraiment, vraiment. Beurk ! Ensuite, on continue pendant plusieurs semaines, histoire de passer la période de désintoxication.

Lorsqu'on arrête enfin, notre corps n'est officiellement plus en manque et ne nous réclame plus de nicotine. Et notre tête a eu le temps d'intégrer qu'une journée sans cigarette est tout à fait possible et de prendre de nouvelles habitudes.

Les points négatifs, car il y en a. Dans mon cas : l'état nauséeux (ha c'est sur, on ne se jette plus sur la nourriture...), la fatigue permanente et le porte-monnaie, car ce médicament est assez cher (vous me direz, fumer aussi revient très cher de nos jours). Il parait même que certaines personnes ont été sujettes à des pensées suicidaires pendant leur cure. Donc, à considérer avec précaution et à prendre seulement sous surveillance médicale bien entendu.

Après bon, je ne veux pas vous inciter à prendre un médicament dont on ne connait pas les effets sur le long terme hein. Il se trouve juste que lorsque le choix m'a été donné je me suis dit : certes, je ne connais pas les effets du Champix sur le long terme, mais en revanche, je connais ceux du tabagisme, alors...



En conclusion, je trouve que la lecture du livre d'Allen Carr est absolument indispensable et que le Champix représente lui une aide précieuse dans la période d'arrêt. Et surtout, ne jamais oublier que le plus dur reste, non pas d'arrêter mais surtout de ne pas reprendre !!!

PS : et si jamais vous vouliez un peu d'encouragement dans votre entreprise, vous pouvez toujours lire cet incroyable-mais-vrai recueil (on n'arrête pas le progrès :)

15 commentaires:

e-Milou a dit…

J'ai arrêté sans aucune méthode, je me suis réveillée un matin et la clope me dégoûtait. Cela fait 2 mois et demi et depuis j'ai refumé 1 fois (en étant alcoolisée) mais en me demandant pour quelle raison au petit matin et sans que cela n'altère ma non-envie de continuer (et non l'envie d'arrêter, c'est différent! ;-) )
Pourvu que ça dure!
Et pour toi aussi d'ailleurs!

PS : j'avais lu Allen Carr il y a quelques années, ça avait bien marché au début...

Copine Débile a dit…

T'as du bol ! J'ai attendu ça toute ma vie mais ça n'est jamais arrivé lol...
Tu fumais depuis longtemps ??

Hominine a dit…

Bonjour....Bravo pour votre défume, mais à votre test, il y manque une manière qui est sans douleur pour 90% des gens et qui a de très bon résultats. Ce n'est pas un gadget contrairement à ce que l'on croit. C'est la cigarette électronique. Elle permet de remplacer graduellement la tueuse sans médicaliser ni psychiatriser la période d'arret. Le principe, remplacer un plaisir (et oui, malgré tout, on aime ça aussi la cigarette) par un autre qui est sans danger et qui n'empoisonne pas autrui. Pratiquement 1 an et demi sans tabac pour moi. Une petite recherche sur internet vous guidera vers revues et forums qui vous donnerons avec leurs centaines de témoignages une autre vision de ce super systéme. Bonne continuation.

Gabrielle a dit…

erf... Moi j'ai souvent arrêté "par moi-même", mais maintenant j'ai arrêté d'arrêter lol...

Enfin non pas lol

Si je m'arrête, ya toujours des circonstances qui font que je vais refumer.

Randall a dit…

Pas débile, non vraiment !
Plein d'autres infos sur le site Unairneuf.org (non commercial)

Rainette a dit…

j'ai arrété seule, mais je fumais peu (1paquet par semaine, 2maxi) juste parceque je voulait un enfant, puis pck j'avais besoin de garder mes sous (plus de mec!!!) et mon nouvel amour (mon mari actuel) ne fumait pas... du coup.. jamais repris! et cerise sur le gateau: 1 cigarette ou 2 avec belle maman ou belle soeur, sans jamais reprendre!!
alors, continue, bravo, avec ou sans aide, le principal, c'est de perseverer; chapeau, continue!

Plouf_le_loup a dit…

Grosse fan aussi d'Allen Carr !
Grosse fumeuse dès les jours suivants mes 11 ans (ben ouais), j'ai fumé entre 1 et 2 paquets/jour jusqu'à 22 ans (ah c'était une autre époque, ça ruinait pas encore tout à fait de fumer ! lol), arrêté d'un coup. Et j'en fumais une de temps en temps pendant des années, sans replonger (ben ouais, j'adore fumer, c'est comme ça...). Puis j'ai replongé à 33 ans, et là, à 35, quand j'ai re-voulu arrêter... gasp ! Tentative sur tentative, vautrage sur vautrage... Et j'ai lu Allen Carr... en fumant. Un déclic ! J'ai fermé le livre, savouré la dernière... C'étiat il y a 4 ans. Je ne dis pas que je ne replongerai pas, mais pas de la même façon =^.^= Et puis y'aura ma voisine pour me freiner, parce qu'elle aussi a arrêté grâce à ce bouquin après plus de 30 ans de vie de fumeuse, après moultes tentatives... Bref bref ! Excellent conseil que ce livre =^.^=

Copine Débile a dit…

Allen Carr forever !! RIP...

Ecigarette a dit…

Bonjour,
Pour plus d'infos sur la Ecigarette, voici un blog qui lui est 100% dédié :
Blog sur la cigarette electronique

la femme des steppes a dit…

Merci pour cet article.
Je participe depuis début septembre à des consultations en groupe avec une tabacologue qui est absolument géniale. Nous avons démonté pas mal de mécanismes et depuis, mon cerveau est devenu mon pire ennemi. Je le sais, je tente de le raisonner, je l'observe, il m'observe. Je trébuche, je me relève, je re-trébuche... j'ai bien l'intention d'y arriver, mais je me rends compte que ce sera long et difficile.
Je pense que je vais acheter ce livre, car tout ce qui pourra m'aider intellectuellement est bon à prendre...

Copine Débile a dit…

Oui oui, lis-le et tu me diras ce que tu en as pensé ! Il est génial ce livre, vraiment ! Et tout ça pour quelques euros :)

Kurt a dit…

Votre article est très intéressant !

J'ajouterai juste une chose pour vos fidèles lecteurs :
Que vous soyez sérieusement ou peu décidé(e) à arrêter la cigarette, déjà en sevrage tabagique ou non, un livre pour arrêter de fumer peut grandement vous être utile. Il vous permettra de travailler sur le côté psychologique du sevrage tabagique, en étant une véritable source de motivation et une aide précieuse pour contrer les diverses difficultés de l’arrêt du tabac.


En tous cas merci pour votre article : )

Sainthil a dit…

Je tombe sur votre article et effectivement, il manque un petit passage sur la cigarette électronique qui fait de plus en plus d'adeptes. D'autant qu'un forum très actif d'utilisateurs - http://www.forum-ecigarette.com - permet de s'en faire une bonne idée et d'obtenir plein de conseils pour bien débuter.

arreter de fumer a dit…

Bonjour à tous,
il existe une méthode 100% et originale pour arrêter de fumer, c'est le Maltapuff : un spray bucal aux huiles essentielles qui coupe l'envie de fumer.

arretdutabac a dit…

faire la méditation tous les jours pour arrêter de fumer maintenir votre calendrier pour le début de la hausse n dormir prendre de la nourriture saine ou faire votre âme forte pour éviter de fumer.

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut-être