mercredi 2 novembre 2011

Deux semaines en Argentine : les chutes d'Iguazu côté argentin

Inoui, incroyable, époustouflant. Les mots manquent pour qualifier la visite des chutes d'Iguazu (dont l'orthographe change avec le pays) du côté argentin. Mère Nature a fait du beau travail, c'est à couper le souffle.

Il s'agit pourtant du même site qui s'étend des deux côtés de la frontière (qui passe juste au milieu :) mais la partie argentine est nettement plus impressionnante et je ne regrette pas de l'avoir fait dans cet ordre.

On peut en effet approcher les chutes de très (très très) près (poncho de rigueur) et il est bien difficile de ne peut pas se sentir tout petit devant une nature si majestueuse et si belle.

Pour quelques pesos, on peut même approcher les chutes en bateau

Des sentiers nous mènent à travers la jungle jusqu'aux différents points de vue. Un peu partout nous croisons des coaties, adorables mammifères au long museau et pas farouches pour un sou, ainsi que des hordes de papillons multicolores et quelques iguanes. C'est beau !

Trop mimi ces p'tits !

Les papillons étaient souvent entassés, il ne me manque plus qu'à comprendre pourquoi 

Des passerelles nous permettent de nous approcher au plus près des différentes chutes, tantôt par-dessus, tantôt par-dessous. Nous observons, béats, la beauté stupéfiante des lieux, armés d'appareils photo qui ne pourrons que palement retranscrire ces visions uniques.



Le point final de cette visite, accessible par un petit train et après une longue balade au-dessus de l'Iguazu supérieur, se situe à la Garganta del Diablo (gorge du diable). On marche environ un kilomètre sans se douter du spectacle qui nous attend.

Petit trajet en train...
...A travers la jungle...
...Traversée de l'Iguazu...

Et c'est parti !
Au bout, l'Iguazu se déverse sur plusieurs centaines de mètres dans un vacarme assourdissant. Des millions de mètres cubes d'eau par secondes tombent sous nos yeux avec une force impressionnante. Je n'arrive plus à descotcher de ce spectacle saisissant.

La Garganta del Diablo ou Gorge du Diable,
où se déverse la majeure partie de l'Iguazu


Il est aussi possible de visiter les chutes de nuit
Vingt secondes live, pour vous rendre compte :



J'ai eu la chance de voir plein de jolies choses tout au long de mes voyages mais je dois dire que les chutes d'Iguazu resteront définitivement parmi mes meilleurs souvenirs. Un îlot de paradis au milieu de la jungle tropicale.

D'ailleurs, je vous mets aussi une petite vidéo générale des deux côtés de la frontière, on ne s'en lasse pas...



En fin d'après-midi, nous rentrons finalement en bus jusqu'à notre auberge. Ce soir, nous nous envolons pour Buenos Aires. Enfin, plutôt demain matin puisque notre vol de 21:30 est retardé et ne decollera finalement qu'à 2:15 du matin. Es Argentina... Heureusement, nous trouvons un petit morceau de moquette moins pénible que le marbre environnant pour commencer la nuit dans l'aéroport désert, décidément :)

6 commentaires:

Io a dit…

@I@--> Ça ce sont mes yeux et ça -->{O}, mes oreilles (le rond au milieu, c'est ma tête). Bon d'accord, il faut un peu d'imagination :))
C'est géant cet endroit! Et le pompon, ce sont les petites bêtes. Tu en as de la chance d'être là-bas!
Dis-moi quand même, tu n'as pas eu peur de naviguer sur un monstre pareil, sachant que si la barquasse dérivait, c'était le grand plongeon un peu plus loin?

Lyly a dit…

Splendide!

Faust'in a dit…

Je veux un coatie ^^

Copine Débile a dit…

Me too !!

Alice In Québéquie a dit…

I WANT ONE :)))) c'est magnifique ces chutes, à côté Niagara Falls, c'est peanut.

Copine Débile a dit…

C'est TROP beau... J'en reviens toujours pas...

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut-être